ne-plus-etre-victime
ne-plus-etre-victime

Ne plus être victime

L' ETAT DE VICTIMISATION



ACCEPTER VOTRE REALITE ET LA REALITE
 
 
La vie n'est pas un long fleuve tranquille, notre route est souvent parsemée d'embûches, de contraintes, de coups durs dans la réalisation de nos envies. C'est normal, notre apprentissage de la vie ne s'arrête pas dés la sortie de l'enfance, et ce sont nos expériences de la vie qui nous font grandir au travers de ses méandres. Nous avons tous été un jour ou l'autre «victime» des autres ou de soi-même. Ce qui n'est pas normal, c'est de rester figé dans un état de victimisation pendant de longues périodes ou à chaque contrariété de manière cyclique ou permanente.


Quand nous sommes victimes, nous souffrons d'avoir subi malgré nous un dommage, une injustice, un préjudice et nous ressentons un grand sentiment de culpabilité, de tristesse ou de colère nous laissant dans un sentiment négatif sur nous-même et nous empêchant de réagir.

Notre perception des événements est altérée (ou minimisée ou exagérée ou fantasmée) par nos croyances sur nous-même ou sur les autres.

Les faits et votre souffrance sont bien réels et reconnus par la justice, par la société, par les médecins, vos amis ou votre famille. En revanche, tout ce qui vous laisse dans cet état de léthargie psychique vous empêchant d'examiner la situation, la réalité telle qu'elle est, et de trouver des solutions pour y remédier, n'est pas réel mais le fruit de votre propre perception, imagination, fantasme.

Au-delà du traumatisme vécu, c'est à vous de vous prendre en charge en vous faisant aider ou guider si nécessaire. SEUL vous ÊTES MAITRE de votre vie.

Exemple: Une femme vit avec un homme violent, après de trop nombreux coups reçus, enfin dans un sursaut, elle le quitte et divorce. Elle vit désormais seule. Tout va mieux ? Et bien non, malgré l'absence de son «bourreau», elle est toujours dans la souffrance et reste dans cet état de victimisation. La réalité est que cet homme n'est plus là, il n'y a plus de danger pour elle et peut se reconstruire.

Exemple: Un homme est victime de harcèlement moral au sein de son entreprise et finalement se fait licencier et se retrouve au chômage. Super! Il va pouvoir trouver un meilleur emploi ailleurs?
Et bien non, malgré qu'il ne soit plus dans son entreprise et à supporter les brimades de son supérieur, il reste dans cet état de victimisation et reste au chômage jusqu'à la perte de ses droits.
La réalité est qu'il est libre de trouver un emploi qui lui convient.

Exemple: Des parents se plaignent continuellement de leurs enfants qui sont turbulents, capricieux, mauvais élèves. Les parents sont débordés et ne savent plus quoi faire...ils abandonnent par dépit.
La réalité est qu'ils sont parents, adultes et ont un droit d'autorité pour fixer un cadre et des limites.
La plainte d'un mère adressée au pédopsychiatre de son fils m'a fait beaucoup rire tellement c'est simple:
« Docteur, je n'en peux plus, je me bats avec mon fils de sept ans qui ne boit que du coca-cola et j'ai peur qu'il devienne obèse...»
Réponse du psy: «Madame, n'achetez plus de coca-cola»

LE BUT: - Examiner la situation telle qu'elle est réellement au delà de vos émotions. 

 

«NE PLUS ETRE VICTIME DES AUTRES ET DE SOI»


Que cela soit dans notre sphère familiale, conjugale, professionnelle ou sociale, nous sommes souvent confrontés à des difficultés, des désagréments ou à des conflits qui soudainement nous paralysent.
Nous ne savons plus quoi faire, nous ne percevons plus les solutions qui s'offrent à nous, pour nous  sortir de cet état de mal-être qui nous maintient dans l'impasse et l'angoisse.
 

    VOUS VOUS PERCEVEZ VICTIME DES AUTRES


Libérez-vous de cet état de mal-être dans lequel vous vous êtes enfermé en détectant les causes qui ont fait que vous êtes victime des autres et de vous. 

    Changez votre perception de vous-même, des autres et du monde qui vous entoure.
    Changez votre manière de communiquer avec les autres.
    Décidez de ce que vous voulez pour vous-même en étant maître de votre vie.
    Exploitez ce qu'il y a de meilleur en vous et attirez à vous les bonnes personnes.
    Repérez les jeux psychologiques et cessez de jouer avec les autres.
    Soyez vous-même dans des relations égalitaires et autonomes.
    Sortez de cet état de victimisation.

Contact

ne-plus-etre-victime

93 Route de Genève - Marclaz

74200 Anthy-sur-leman

 

Vous pouvez nous joindre au :

+33 984 400 336 ou

+33 634 601 248+33 634 601 248

@mail: christophe.georgin@ne-plus-etre-victime.com

Ou en utilisant notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ne-plus-etre-victime